Gérer sa peur de l’avion (ou presque)

L’avion c’est bien simple j’en ai une peur irrationnelle, dévorante et paralysante. Du coup, quand on a décidé de partir pour Berlin, j’y ai vu l’opportunité de me confronter à ma phobie sur un trajet relativement court (1h30 c’est déjà un exploit lorsque vous êtes, à la base, sacrément flippé). J’ai quelques trucs et astuces si, comme moi, vous avez plutôt tendance à choisir le train …

  • Accepter sa peur

C’est la première des étapes à mes yeux. Accepter d’avoir peur. La ressentir ne signifie pas se laisser déborder par celle-ci. Oser pleurer, en parler, partager ses émotions est primordial. Cela m’a permis d’identifier mes angoisses (de quoi ai-je peur précisément ?), de les comprendre et ainsi de mieux les appréhender.

  • Visualiser son trajet

S’imaginer pas à pas le trajet, le décortiquer revient à le rendre davantage familier, moins terrifiant. L’idéal est de fermer les yeux et de se projeter de manière positive : se voir s’installer calmement, passer un vol agréable. J’ai aussi demandé à mon amoureux de me décrire les différentes étapes d’un vol : les contrôles, l’atterrissage…

  • Anticiper

Il est primordial de vous préserver et de n’ajouter aucun stress inutile à votre expérience. Arrivez en avance, prenez vote temps, respectez les réglementations quant au poids des valises. Alors oui, il est extrêmement rare que les agents pèsent vos bagages cabines. Néanmoins, arrivés à l’aéroport, surprise : une balance nous attendait bien sagement avant l’embarquement !

  • Partir avec quelqu’un de confiance

La présence de mon copain a été d’une réelle aide. Il m’a tenu la main pendant le décollage (et m’a serré fort contre lui lorsque j’ai versé quelques larmes de panique). Pendant le vol, il m’expliquait les différents bruits inattendus, me rassurait durant chaque secousse.

  • Méditer

J’ai malheureusement découvert trop tard ce formidable site (et application), Petit Bambou, qui propose un programme « médiation aériennes ». Ce dernier a été pensé par Guy Durand, ancien chef pilote. Il est conçu pour vous accompagner tout du long du voyage en direct live grâce à six sessions (« mise en route et roulage », « décollage et montée », « croisière »…).

En conclusion, mon vol n’a pas été de tout repos et je ne suis pas franchement pressée de reprendre l’avion ; il faut dire que j’ai été assez impressionnée (c’est peu dire) par le décollage. Certes, ces solutions ne sont pas miraculeuses mais elles m’ont clairement permis d’apaiser mes appréhensions. Rien que monter à bord représentait un pas énorme à franchir … Air France, I’ll be back !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s